Les Nations-Unies font l’impasse sur les Indiens isolés

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Des membres d'une famille ayoreo contactés en 2004 © GAT

Des membres d'une famille ayoreo contactés en 2004© GAT

Selon les Indiens Ayoreo du Paraguay, le Pacte mondial, une initiative phare des Nations-Unies en matière ‘d’entreprises citoyennes’, serait utilisé pour couvrir les violations des droits de l’homme.

Des chefs Ayoreo, dont certains membres de leur groupe vivent encore dans l’isolement, ont écrit au bureau du Pacte mondial pour lui faire part de leur ‘préoccupation’ et de leur ‘frustration’ à l’annonce de l’adhésion d’une compagnie d’élevage brésilienne controversée.

La compagnie en question, Yaguarete Porá, a étéaccusée et sanctionnée pour avoir illégalement abattu les forêts des Ayoreo et dissimulé les preuves de la présence d’Indiens isolés dans la région où elle opère. Les Ayoreo exigent que l’entreprise soit exclue du Pacte mondial.

Le Pacte mondial des Nations-Unies engage les compagnies ‘à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur dix principes universellement acceptés’, dont celui du respect des droits humains et environnementaux.

Dans sa réponse aux Indiens, le Pacte mondial admet n’avoir ‘ni les ressources nécessaires ni le mandat pour mener des enquêtes sur [ses] adhérents’.

Yaguarete Porá a été lauréat du prix ‘Greenwashing’ 2010 attribué par Survival pour ‘avoir tenté de faire passer la destruction d’une immense partie de la forêt des Indiens comme une noble action en faveur de la préservation de l’environnement’.

Si quelques Ayoreo ont été évangélisés par les missionnaires, un certain nombre d’entre eux sont toujours réfugiés dans la forêt pour éviter tout contact avec le monde extérieur. Mais leurs forêts sont détruites à vive allure pour faire place à l’élevage bovin.

Yaguarete a provoqué la colère des Ayoreo en se félicitant de son adhésion au Pacte mondial des Nations-Unies sur son site internet. Les Indiens estiment que la compagnie promeut une image erronée de sa responsabilité sociétale.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Avec cette affaire, le Pacte mondial se couvre de ridicule. Si les Nations-Unies ne peuvent obtenir que les compagnies arborant son logo respectent les règles, de telles initiatives n’ont plus aucun sens. Yaguarete doit être immédiatement exclue du Pacte mondial’.

Un bulldozer sur une route traversant le territoire des Ayoreo-Totobiegosode, Paraguay. © Survival

Un bulldozer sur une route traversant le territoire des Ayoreo-Totobiegosode, Paraguay. © Survival

Lire ce communiqué en ligne: http://www.survivalfrance.org/actu/7452

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>